Ana la gala 1Anna La Gala, jeune danseuse de flamenco, fait ses premiers pas de danse au Conservatoire de Nice. Elle y apprend la danse classique et contemporaine mais ressent très vite le besoin de s’ouvrir à d’autres horizons. Elle s’inscrit alors à un cours de danse flamenca, un peu par hasard, et se réjouit de découvrir cet art espagnol qui deviendra par la suite une véritable passion. Après avoir obtenu son Diplôme d’Etude Chorégraphique et un accessit au Prix du Conservatoire en danse contemporaine, elle quitte Nice pour profiter pleinement de la vie culturelle parisienne. Alors qu’elle étudie l’histoire de l’art à l’Ecole du Louvre et la sociologie à la Sorbonne, elle prend des cours de flamenco au Centre de Danse du Marais avec Adrian de Sevilla puis continue avec Gabriel Da Rocha de la Nueva Academia Del Flamenco. En 2004, elle participe au spectacle Fuego Flamenco de Karen Ruimy présenté au Théâtre de Paris. Pour perfectionner sa technique et s’immerger dans la culture flamenca, elle part vivre en Espagne. Elle s’installe d’abord à Madrid où elle rencontre les grands maîtres de l’Académie Amor de Dios. Elle suit un entraînement quotidien intensif auprès de Merche Esmeralda, Alfonso Losa, la Tati et la China. Elle découvre ensuite Séville et le style très élégant de l’Escuela Sevillana représenté par la grande danseuse Milagros Menjibar. Durant une année, elle suit l’enseignement de Milagros à la Fondation Cristina Heeren pour apprendre à danser avec la bata de cola (robe à traîne), l’abanico (évantail), le mantón (grand châle) et les castañuelas. A la Fondation Cristina Heeren, sa formation est complétée par les cours de Javier Baron, Ursula Lopez et Ruben Olmo (trois maîtres issus du Ballet National d’Espagne), Rafael Campallo, Luisa Palicios et Pepa Sanchez (professeur d’histoire du flamenco). Anna La Gala recherche aujourd’hui des salles de spectacle pour se produire sur scène et propose des cours de danse.